Elvire Brugne Digitale Blonde

Stratégie Webmarketing

Catégorie dans Non classé

Droit de réponse de FashionShopping au sujet des articles le concernant sur ce blog

J’ai rédigé différents articles sur ce blog concernant le site e-commerce fashionshopping.com. Aujourd’hui, les avocats de FashionShopping me demandent de publier un droit de réponse, que vous retrouverez dans son intégralité ci-dessous :

 

« A la suite des articles intitulés « FashionShopping : Je viens de recevoir une lettre de mise en demeure » et « FashionShopping a lâché ses avocats contre un plaignant », la nouvelle société exploitant le site Fashion Shopping souhaite faire part de sa position, qui est la suivante : Le site FashionShopping a fait l’objet d’un rachat par la société GWD auprès de la société Transaction World Stock (TWS) dont la liquidation judiciaire avait été déclarée par jugement du Tribunal de commerce de Bobigny le 9 mai 2012.

Dans ce cadre, seuls les contrats postérieurs au 27 septembre 2011, date du placement en redressement judiciaire, ont été rachetés. Ainsi, pour les commandes antérieures à cette date, les clients sont invités à prendre contact avec le liquidateur judiciaire, Maitre Bally, SCP Moyrand Bally, 14 rue de Lorraine, 93000 Bobigny, et ce conformément au jugement précité.

Afin d’honorer les contrats rachetés, la société GWD a déployé des efforts importants pour payer les transporteurs détenteurs de certaines commandes, pallier les difficultés de livraison et les ruptures de production héritées du précédent exploitant.

Malheureusement, au même moment, un bug informatique faisant suite à la modification de la logistique du site a bloqué la transmission de certaines des nouvelles commandes. Ce problème ayant engorgé le service client, certains consommateurs n’ont pu trouver d’interlocuteur pouvant répondre à leur réclamation.

Cette erreur informatique a été corrigée et le service client, dont l’effectif a été augmenté, est à nouveau pleinement opérationnel.

La nouvelle direction de FashionShopping a conscience du retard pris dans la préparation des commandes concernées et des inconvénients occasionnés ; elle consacre toute son énergie à diminuer au maximum cette attente afin d’instaurer une nouvelle relation de confiance avec sa clientèle.

Pour ce faire, la société GWD invite ses clients à joindre le service de réclamation suivant : serviceclient@fashionshopping.com / Tél : 0825 825 004.

En aucun cas, cette situation malheureuse, temporaire et indépendante de la volonté des nouveaux dirigeants, ne peut être assimilée à une démarche d’arnaque ou de vol. »

Radio-Londres.fr : Lvir exporte son [Humeur Blonde]

Radio-londres.JPG

 

J’ai le plaisir de collaborer à un nouveau magazine de société, sorti le 1er juillet et dont vous avez certainement entendu parler. Il s’agit de http://www.radio-londres.fr, qui a fait parler de lui grâce au Twitter @RadioLondres12 que des milliers de personnes ont suivi pendant la présidentielle et les législatives 2012, grâces à ses twitts politiquement incorrects et à sa diffusion des résultats avant l’heure.

 

Si vous avez aimé suivre l’actualité poilitique de @RadioLondres12, vous allez adorer son magazine de société, qui décortique avec impertinence les faits et gestes de nos hommes et femmes politiques, mais également qui offre un nouveau regard sur l’actualité économique, technologique, sportive, musicale et j’en passe.

 

Bref, si vous aimez le décalé, vous pourrez retrouver mes [Humeurs Blondes] sur Radio-Londres.fr !

Comment provoquer l’inspiration chez soi et chez les autres?

inspiration.jpg

Que l’on travaille sur une recommandation, sur une création, sur une anomalie à débugguer ou sur toute tâche réclamant concentration et réflexion, on peut être soumis à la panne d’idée. Pas d’idée, pas de solution, on tourne en rond, on raye, on rebrousse-chemin, on tatônne en vain, bref, on est pas inspiré. Et plus on galère, plus on s’enfonce, moins les idées viennent, on se fatigue, on réfléchit moins bien et c’est l’épuisement.

C’est ainsi que le manque d’inspiration peut amener, dans le cadre du travail, à une perte de confiance en soi, à une mauvaise estimation de ses capacités et de ses connaissances. On est alors entrainé dans une spirale négative dont il est difficile de sortir, d’autant plus si l’on n’ose pas demander de l’aide.

Mais d’une manière plus générale, l’inspiration est indispensable pour nous guider dans nos choix et apporter une vision concrète de la voie que nous souhaitons tracer, ou de la manière dont nous voulons avancer dans notre vie.

L’inspiration sort donc du strict domaine du travail et des activités de création pour s’intégrer totalement dans notre quotidien, et prend le rôle d’un puissant levier d’actions immédiates ou à long terme, nous entrainant cette fois dans une spirale positive, dans laquelle nous prenons le contrôle de notre vie.

J’ai mené cette réflexion sur l’inspiration parce qu’en tant que freelance, et travaillant à domicile, je suis souvent confrontée à la démotivation latente, due au manque d’interaction avec les autres face à un problème. Du coup, il me faut souvent faire appel à des ressources intérieures pour pouvoir me recentrer et trouver une solution rapidement, avant d’être emportée par ce que j’appelle la spirale de la loose.

Comment trouver l’inspiration? Où chercher cet agent provocateur qui insuffle créativité et motivation?

L’inspiration est en chacun de nous mais où se cache-t-elle?

Parfois, c’est simplement en levant les yeux qu’on la trouve. Des proches, des collègues, qui nous tendent la main et se mettent à côté de nous pour réfléchir à notre problème. Ils deviennent alors notre première source d’inspiration en nous donnant l’impulsion nécessaire pour repartir du bon pied.

Il ne faut donc pas perdre de vue que les autres nous inspirent, il suffit de leur demander de l’aide, de les regarder, de les écouter pour que d’un coup on sente éclater en nous le noeud d’angoisse qui veut nous étreindre.

Personnellement, à chaque fois que quelqu’un m’aide à trouver un problème, quand je suis dans le noir complet, je resens une espèce de souffle de soulagement qui jaillit de mon plexus. C’est une manifestation physique d’un soulagement psychologique. Car à ce moment là, je sais que la solution est proche, mon cerveau se remet en branle et l’inspiration commence à arriver. La solution est au bout.

Mais quand on est seul, comment faire? Il faut se rapprocher de nos croyances et aspirations pour trouver l’inspiration.

Par exemple, les écrivains ne pourraient écrire s’ils ne lisaient pas avec abondance les autres auteurs. Du coup on revient à la première hypothèse que ce sont les autres qui nous inspirent : lire, se cultiver, chercher à apprendre par soi-même en se rendant sur les lieux d’échanges physiques ou non comme les réseaux sociaux. On peut se passer de la présence d’une personne pour trouver l’inspiration.

Pour continuer l’exemple de l’écrivain, celui-ci écrit de manière régulière, tous les jours. Bien sûr, tout ce qu’il écrit n’est pas bon, il jette, rature, et parfois rien ne sera gardé mais il s’entraîne. Car sans entraînement, pas d’inspiration. Il faut donc travailler, sans acharnement, mais persévérer, même si sur le moment on ne voit pas la solution venir. Ce n’est qu’à force d’efforts constants que jailliera cette lumière!

On pourrait du coup presque dire que sans créativité, pas d’inspiration. C’est peut-être ce que vous ressentez si vous avez un esprit cartésien. En effet, le postulat de base du cartésianisme est qu’à tous problème il existe une solution. Cet élan d’optimisme peut-être retrouvé en chacun de nous et nous soulager dans un premier temps, rien qu’en se répétant cette phrase. Du coup, les cartésiens redoublent de créativité pour arriver à résoudre le problème et développent ainsi les opportunités de trouver l’inspiration.

Et provoquer l’inspiration chez les autres?

Une fois qu’on est inspiré… on devient inspirant, c’est l’effet boule de neige! Comme dit Patrice Cazalas « Soyez convaincu et vous serez convaincant », et c’est la même chose avec l’inspiration.

Une fois qu’on sait où la chercher, on détient cette force en nous qui nous permet de retrouver confiance. Cette confiance se voit à l’extérieur et du coup nous pouvons à notre tour tendre la main à ceux qui sont en mal d’inspiration, leur expliquer comment la trouver au fond d’eux, les guider puis leur laisser leur libre-arbitre afin qu’à leur tour ils redeviennent créatifs.

J’ai regagné mon inspiration en appliquant ces préceptes. Elle n’est pas tout le temps en moi en permanence, mais je sais désormais comment la chercher

Et vous? Vous avez probablement d’autres moyens pour trouver l’inspiration, n’hésitez pas à partager votre expérience en commentant cet article!