Pourquoi Gregory Descamps allie qualité de vie et développement d’applications mobiles : génèse d’une vie de freelance

Pourquoi Gregory Descamps allie qualité de vie et développement d’applications mobiles : génèse d’une vie de freelance
6 septembre 2012 No Comments Création d'entreprise Elvire Brugne

Comme je vous l’avais annoncé, je cherche à comprendre ce qui pousse un individu à sauter le pas pour se mettre à son compte, créer son entreprise, développer son business. Est-ce pour pallier le manque d’offres d’emplois, par un esprit d’entreprise ultra-développé, par opportunité? 

Pour percer ce mystère, je vais interviewer des femmes et hommes de tout profil, ayant tous développé leur projet et on commence dès cette semaine avec Gregory Descamps, freelance et créateur de  l’application Ma lecture est Magique.

 

 

Bonjour Gregory, pouvez-vous vous présenter en quelques mots?

Je m’appelle Gregory Descamps, j’ai 39 ans, père de deux enfants, de formation ingénieur en éléctronique. J’ai travaillé dans une entreprise spécialisée dans les technologies de traitement du langage et je me suis lancé en tant que freelance il y a 18 mois.

Aujourd’hui, mon temps se décompose pour moitié dans le développement d’application sur iOS en tant que prestataire en freelance, et l’autre moitié dans le développement de mes propres applications, comme oPenGP pour iOS et pour Windows Phone 7 (norme de cryptage utilisée en entreprise) mais également comme Ma lecture est Magique pour iOS.

 

Tout petit, aviez-vous déjà cette envie de créer, d’être un meneur?

En fait j’avais surtout envie de créer, d’inventer, j’avais une véritable fascination pour le fonctionnement des machines comme la télévison, et je voulais être ingénieur, malgré mes difficultés scolaires puisque je suis dyslexique.

On ne parlait pas du tout de la dyslexie à l’époque, et j’ai été diagnostiqué tardivement mais j’ai quand même réussi dans mes études. Néanmoins, c’est peut-être à cause de cela que je ne me retrouve pas dans la catégorie des meneurs, mais plutôt des inventeurs, finalement.

 

Comment vous est venue l’idée de développer des applications mobiles en freelance?

C’est un cheminement très personnel qui m’a amené là, à savoir que cela faisait longtemps que je travaillais dans la même entreprise, et je m’y sentais terriblement impliqué, je prenais les choses très à cœur, bien plus que mes collègues ce qui  finissait par causer des soucis. Toute l’énergie que je passais au bureau, je ne la passais pas avec ma famille et cela m’a amené à remettre en question ma façon de voir ma vie au niveau professionnel mais aussi personnel. J’ai fait alors une liste avec les pour et les contre et finalement, j’ai pris la décision de m’installer en freelance afin de préserver ma vie de famille tout en essayant de trouver un équilibre professionnel.

En définitive, il est plus facile pour moi de gérer maintenant mes succès ou échecs professionnels car je ne peux les imputer à personne sauf à moi-même, ce que je n’arrivais pas à faire en entreprise et c’est vraiment gratifiant de développer mes propres projets, dans lesquels je crois dur comme fer ! Je gagne moins bien ma vie, mais cela a moins d’importance, car je vis beaucoup mieux.

 

Qu’est-ce qui vous a inspiré pour développer Ma Lecture est Magique?

Ce sont mes enfants qui sont également dyslexiques comme moi qui ont été le point de départ de cette aventure. Je voulais leur apporter ce que je n’avais pas eu, à savoir des moyens leur permettant d’apprendre à lire tout en éprouvant du plaisir dans la lecture.  Il se trouve que l’entreprise dans laquelle je travaillais avant faisait de la reconnaissance d’écriture et j’etais responsable de la technologie embarquée.

 

J’ai une passion pour les technologies du traitement du langage comme la reconnaissance d’écriture ou de la parole, pour comprendre d’où viennent mes lacunes, et prendre une sorte de revanche, “Je suis devenu un expert dans mes lacunes.”

J’avais donc toutes les connaissances requises pour me lancer dans ce projet et j’ai voulu créer un jeu qui leur permette d’échapper à la pression des parents et transforme la lecture en un jeu ludo-éducatif, reprenant les règles des jeux vidéos pour lui donner un côté addictif, qui ne lasse pas l’enfant.

 

 

Aujourd’hui, où en est ce projet et de quoi s’agit-il ?

Suivre la lecture d’un enfant en temps réel est un défi colossal, la preuve en est que ça n’existe pas encore aujourd’hui : Ma lecture est magique est la toute première application grand public de ce genre.
C’est un défi à cause de la voix des enfants car tous les systèmes aujourd’hui sont fait pour les adultes, les enfants ne sont pas reconnus, parce qu’il est difficile d’enregistrer des enfants qui maitrisent mal la lecture, ainsi que d’accéder aux enfants dans les écoles pour les enregistrer.
Ma lecture est magique, met en oeuvre une technique «magique » dont je suis l’inventeur qui résout en partie ce problème, elle permet d’utiliser un système de reconnaissance vocale fait pour les adultes et de l’adapter aux enfants. Aujourd’hui, ça marche dans des conditions idéales.

L’application en ligne est pour moi un laboratoire d’essai gratuit qui me donne des informations très importantes pour faire progresser la technologie au-delà des conditions idéales.
Quand je serai satisfait des performances de la techno, je chercherai des partenaires pour associer cette technologie à un contenu plus élaboré, mais en veillant à ce que cela reste dans un esprit « mass market », accessible au plus grand nombre et non pas au seul bénéfice d’une élite.
 

Et si c’était à refaire ?

Je le referai, aucun regret là-dessus, c’est plutôt cette nouvelle vie professionnelle qui me convient même si financierement ce n’est pas forcémment un succès. J’ai plutôt envie de continuer comme ça, pour pouvoir vivre de mon invention dans quelques années !

 

Merci beaucoup Gregory pour cette interview !

La semaine prochaine, vous retrouverez mes échanges avec Yann Casanova, président de Fidall, pour connaître la génèse de la création de sa start-up.

A propos
Elvire Brugne Avec plus de 10 ans d'expérience dans le digital, je mets en place des stratégies sur les réseaux sociaux qui fonctionnent !

Laisser un commentaire