Payname.fr : les prestations de services ont leur moyen de paiement en ligne

Payname.fr : les prestations de services ont leur moyen de paiement en ligne
17 janvier 2013 No Comments Création d'entreprise Elvire Brugne

payname

Pour continuer sur le thème du développement de la web-entreprise, j’ai rencontré cette semaine Nadia Arouch et Eric Charpentier suite au buzz lancé autour de Payname, une solution en ligne de paiement pour les menus services qu’on se rend entre voisins.

Nadia et Eric, vous êtes un peu le binôme gagnant et serial-entrepreneur de la prestation de service, c’est ça?
En fait nous sommes des professionnels du service aux particuliers depuis des années et connaissons bien ce marché pour avoir créé dWého en 2009, un site web de prestations de services à la personne, spécialiste du ménage et du repassage, qui employait 800 aides ménagères. Après avoir quitté dWého fin 2011, nous avons monté Qobbo.com pour développer un système de géolocalisation pour des services de voisinage, comme par exemple chercher quelqu’un près de chez soi pour faire du baby-sitting avec un système de déclaration et de paiement des prestataires et avons lancé Qobbo.fr avec le soutien de l’incubateur de la région Midi-Pyrénées. En définitive, nous avons laissé tomber la partie géolocalisation pour nous consacrer uniquement à la partie paiement et transaction… avec Payname.fr
Nous avons dernièrement développé le service Qlinn.com qui est une communauté de ménage intégrée avec une solution de paiement pour proposer une offre de service complète.

Concrètement, quel est l’intérêt de Payname?
Aujourd’hui, si les gens paient une baby-sitter au noir, ce n’est pas pour faire de l’économie souterraine mais c’est surtout parce que c’est souvent plus simple que de déclarer cette prestation. Du coup, l’idée de Payname est de simplifier considérablement le process en mettant un place un système déclaré clair, instantané et légal. Payname est donc soutenu par l’URSSAF qui y voit un moyen plus facile d’accès que les Chèques Emplois Services pour rémunérer les prestations de service. Le particulier employeur pourra donc obtenir une réduction de 50% d’impôts des prestations payées via Payname et de son côté, le particulier prestataire bénéficiera d’une protection sociale pendant la durée d’exercice de la prestation : tout le monde est gagnant !

Du coup quel est le modèle économique ? Payname est-il gratuit pour les utilisateurs?
Payname est effectivement entièrement gratuit pour les particuliers. Le modèle économique est uniquement en B2B avec le développement d’une solution en marque blanche pour les Comité d’Entreprise qui cofinancent les services à la personne pour les employés. Du coup cela nous évite d’avoir à faire une levée de fond, tout étant financé en fond propre.

Comment avez-vous médiatisé Payname?
C’est un tout jeune service, puisqu’il a été lancé fin 2012, mais déjà l’intérêt des médias s’est fait sentir avec un passage dans Télématin ainsi que dans le magasine papier Vie Pratique et de nombreux webzines ont relayé l’information en suivant. Sinon côté médias sociaux, nous privilégions la relation directe avec les utilisateurs puisque nous avons installé un tchat sur le site payname.fr qui joue bien son rôle pour répondre aux questions et aux demandes des curieux ou des utilisateurs finaux. Du coup, le besoin d’ouvrir une page Facebook Payname est moins urgent.

Avez-vous un message à faire passer aux futurs entrepreneurs du web qui aimeraient se lancer dans un projet à leur tour?
Qu’avec l’expérience, on se complique moins la vie, on se pose moins de questions,on n’a vraiment pas la même pression. Donc peut-être qu’avant de se lancer il vaut mieux bien connaître le secteur, le marché et y avoir déjà fait ses preuves. Et puis en ce qui concerne les levées de fond, elle peuvent sembler une bonne solution au premier abord mais amènent souvent leur lot de contraintes : pour en avoir déjà fait une et s’en être fait sortir, je peux dire qu’on n’est plus tout à fait maître de son projet car chaque changement en cours de route doit être soumis à l’approbation du board et devient extrêmement difficile à mettre en place. Par exemple, si j’avais fais une levée de fond pour Qobbo, jamais je n’aurais pu sortir Payname !

A propos
Elvire Brugne Avec plus de 10 ans d'expérience dans le digital, je mets en place des stratégies sur les réseaux sociaux qui fonctionnent !

Laisser un commentaire