So.cl : le test complet du nouveau réseau social de Microsoft

So.cl : le test complet du nouveau réseau social de Microsoft
4 juin 2012 No Comments e-testing Elvire Brugne

On l’a décrit comme mort-né avant même sa sortie, comme concurrent perdant de Facebook, comme faux Pinterest, bref, on a beaucoup décrié So.cl mais qu’en est-il vraiment à l’usage de ce nouveau réseau social?

 

Microsoft via sa division Fuse Labs a lancé le 20 mai dernier So.cl, (prononcer « social », et pas « socle »…) en affirmant ne pas chercher à concurrencer les réseaux présents mais plutôt à enrichir Bing avec des fonctionnalités sociales, un peu comme Google avec Google +.

 

Alors, à quoi ça ressemble en vrai?

 

socl1

 

L’interface combine à la fois un navigateur, un moteur de recherche et des interactions sociales d’une manière plutôt simple et pratique avec en en-tête un champ dans lequel on peut trouver des centres d’intérêts et s’abonner à leur flux :

 

socl2.JPG

Le résultat de la recherche propose d’abord les deux premiers résultats sur Bing puis ensuite, ce qui est interressant, c’est que sont insérés les résultats du feed de So.cl. On y retrouve donc des liens vers des articles traitant du sujet, des commentaires etc. mais toujours postés par des membres du réseau.

Il suffit alors de simplement cliquer sur les articles pour les insérer dans son post.

On peut également préciser sa recherche à l’aide du menu latéral gauche qui permet de sélectionner les images, les actualités, les vidéos etc.

Dans ce même champ de recherche on peut également poster un statut en séléctionnant la bulle au lieu de la loupe.

Les statuts peuvent être rendus privés en fonction de ce que vous aurez configuré dans le menu Settings en cliquant sur la dernière icône à côté du champ de recherche. L’icône cadenas indiquera alors que les posts seront privés.

Comme pour tout bon réseau social qui se respecte, vous pouvez « aimer » un post en cliquant sur un petit smiley:socl3.JPGVous pouvez également commenter, taguer et partager sur Twitter, Facebook ou par mail.

Mais ce qu’introduit so.cl en plus par rapport aux autres réseaux, c’est la fonction Riff, c’est à dire qu’on enrichit le post que l’on a aimé avec soit un post que l’on a contribué avant, soit avec un résultat de recherche, le but étant de lier ces posts entre eux afin de les enrichir mutuellement.

Dans le menu de gauche on remarquera l’onglet Explore, qui nous permet de nous abonner à des flux disposés à la façon d’un Pinterest.

Viennent ensuite tous les différents moteurs par type de recherche, puis le nombre de followings et de followers.

Et enfin comme pour Pinterest et Scoop-it, on peut partager n’importe quel article sur so.cl via un bouton Share on So.cl que l’on drag&drop dans la barre des tâches de son navigateur, ce qui facilite la curation. Bien joué!

Difficile de tout explorer dans cette interface, et l’absence totale de didacticiel accessible -ou non? Je n’en ai pas vu en tout cas!- rend la compréhension de so.cl un peu tendue. J’ai même dû expliquer ce qu’était un riff à un membre…

Résultat du test: c’est positif!

En fin de compte, je trouve que so.cl n’est pas si mal que ça. On a bien ce qui était annoncé, à savoir un moteur de recherche intégré à des fonctions sociales, et je trouve même que c’est mieux fichu que Google+. Une note plutôt positive pour ce nouveau réseau expérimental, qui va certainement faire des émules. Ceux qui le décrient aujourd’hui vont certainement faire la même chose demain, pas vrai Mark?

Si vous aussi vous voulez essayer so.cl, laissez-moi un commentaire et je me ferai un plaisir de vous inviter!

A propos
Elvire Brugne Avec plus de 10 ans d'expérience dans le digital, je mets en place des stratégies sur les réseaux sociaux qui fonctionnent !

Laisser un commentaire