Un jour, un chef d’entreprise a posté un statut sur FB et…

Un jour, un chef d’entreprise a posté un statut sur FB et…
12 mars 2013 No Comments Réseaux sociaux Elvire Brugne

CM-1.jpg

J’en ai marre d’entendre que les community managers doivent se justifier à tout bout de champ pour garantir l’utilité de leur métier. J’en ai marre d’entendre des parents demander à leur rejeton, jeune CM stagiaire :  » Tu es sûr(e) que c’est un métier? Tu as des diplômes, pourtant… »

J’ai ce rêve complètement fou de réconcilier les chefs d’entreprise avec le métier du community management, parce que oui, c’en est un, pour ne plus avoir à lire : « …mais, euh, quel sera le ROI pour une opé sur Facebook?… »

 

Bref, je vais tenter, sur ce blog, de lancer une opération perilleuse pour rapprocher les Community Manager de leurs clients potentiels.

Le mode opératoire? L’humour !

 

Bref voici ma petite histoire du jour.

 

Poster un statut sur un profil Facebook, c’est finger in the nose. Mr G. en sait quelque chose, cela fait deux ans qu’il peut avoir des photos de ses petits enfants ou raconter ses exploits à la pêche et tout ça grâce à Facebook. Comme il est un dirigeant novateur, il a même fait appel à un CM pour s’occuper d’ouvrir une page pour son entreprise, et il en est plutôt content : la page Facebook ramène pas mal de trafic sur son site vitrine, et les clients s’en servent pour dialoguer avec sa marque.

Mais bon, Mr G. n’est pas né de la dernière pluie ! C’est quand même pas sorcier de raconter la vie de la boite… du coup il décide qu’il va lui même poster la dernière actualité : un nouvel entrepôt va ouvrir à Rennes !

Alors à 8h45,  Mr G. rédige le statut, en oubliant de prévenir son super CM.

 

Horreur ! Malheur ! De son côté, super CM avait utilisé la programmation automatique d’Hootsuite pour optimiser l’impact du statut sur les fans de la page Facebook et à 10h15, un deuxième statut annonçant le même événement tombe sur la page.

A 10h25, Mr G. s’en aperçoit et réalisant que son statut à lui est quand même moins bien écrit que celui du CM, décide humblement de s’incliner et de supprimer le premier statut.

 

Oui mais, si Mr G. n’est pas community manager, ce n’est pas pour rien.

 

Il supprime le statut, mais ne pense pas à l’enlever également de l’historique… jusqu’à ce que super CM, remontant sa timeline, s’aperçoive qu’il y a deux statuts équivalents qui se battent en duel, et se loggue illico presto sur la page de son client, pour supprimer de manière définitive le mauvais statut du client.

 

Ouffff, l’affaire se termine bien mais si Mr G. n’est pas community manager, ce n’est vraiment pas pour rien.

 

Allez, des bagues comme ça, j’en ai à la pelle, et vous aussi ! Si vous en voulez plus, relayez cet article sur les réseaux sociaux, car les réseaux sociaux sont nos amis !

A propos
Elvire Brugne Avec plus de 10 ans d'expérience dans le digital, je mets en place des stratégies sur les réseaux sociaux qui fonctionnent !

Laisser un commentaire