Utiliser Pomodoro quand on travaille chez soi : tranche de ma vie de freelance

Utiliser Pomodoro quand on travaille chez soi : tranche de ma vie de freelance
19 juin 2012 2 Comments Geek Elvire Brugne

pomodoro-technique

 

Le plus compliqué quand on est en télétravail, en indépendant, qu’on travaille seul et en particulier chez soi, c’est de s’organiser. J’en connais un bon paquet à commencer par mon cher et tendre qui se demandent comment je fais pour VRAIMENT travailler depuis mon canapé.

 

A mort, la distraction!

A la maison, les tentations ne manquent pas : la machine à café, la télé bien sûr, le canapé confortable, le frigo, tiens et si je lançais une machine? Bref, oui, c’est vrai, la glandouille nous attend là, tapie dans un coin, prête à nous sauter dessus à la moindre défaillance de notre vigilance.

 

-Pfffou, j’ai bien écrit là. Je vais m’offrir un petit chocolat, tiens. Quittez pas, je reviens.-

 

Et oui, au bureau et surtout en open space, ce qui nous retient de ne pas faire des pauses toutes les 5 minutes, c’est les collègues! Le regard sournois des autres, les phrases assassines quand on ose sortir cloper à 18h du style « Tiens, t’as pris ton après-midi? » Du coup, on sort par chapelets entiers à intervalles réguliers pour la pause clope, on s’agglutine devant la machine à café devenant le totem de nos confidences et des derniers Chuck Norris Facts.

Mais à la maison… personne pour nous faire chsuer! Si on veut bosser en chemise de nuit, prendre une bière ou faire la pause déjeuner à 15 heures, pas de problème! Sauf que si, en pratique, il faut un minimum de discipline.

 

Je fais c’que j’veux, j’suis chez moi! 

Je suis quelqu’un de naturellement bien organisée, donc finalement le mode télétravail me convient tout à fait. J’ai des tâches à faire, qu’il faut que je termine de toute façon, peu importe si je les fais le dimanche matin à 6 heures ou le lundi à 8 heures, tant que je remplis le contrat fixé avec l’employeur, tout va bien.

Maintenant, il faut avouer que justement, le fait d’avoir une plage horaire très large et la possibilité de travailler même le samedi et le dimanche peut devenir embêtant, notamment parce que cela empiète sur la vie privée.

Déjà que le lieu de travail est également le lieu de vie de la famille, difficile de passer du costume freelance au costume maman en passant par la blouse de la femme de ménage sans au mieux avoir le tourni, au pire devenir skyzophrene. Généralement le trajet du bureau vers la maison est un bon moyen de faire la coupure entre le travail et la vie privée, mais quand on bosse à la maison, comment faire?

 

Bon maintenant on s’organise

Un peu de discipline donc, ça ne fait pas de mal et ça permet de concilier notre mode de travail atypique avec notre environnement tout en ménageant l’aspect personnel de notre temps.

Alors du coup, j’ai commencé par l’Agenda. C’est top moumoute l’Agenda. Dedans, on programme à l’avance toutes les tâches qu’on doit faire, on cale nos rendez-vous, et zou, notre emploi du temps devient une suite de tâches s’échelonnant sur 5 jours et dans des créneaux horaires raisonnables. Les pauses sont programmées toutes les 2 heures, avec une pause d’1 heure pour le déjeuner. Nickel!

Oui mais… j’ai été très vite tentée de rajouter sur mon agenda les tâches que je pouvais caser en plus pendant mes fameux temps de pauses, tâches ménagères par exemple. Ce qui donnait un planning du genre:

  • 11h00 : terminer la reco X
  • 12h30 : pause déjeuner
  • 13h00: faire les sols de la cuisine
  • 13h15: repasser le kimono
  • 14h00 : terminer la reco X

Et ça devient surréaliste quand ma mère me téléphone pendant 1/4 d’heure, me faisant perdre du temps que je suis obligée de recaler; mais dilemme, qui va sauter? Le kimono, la pause déjeuner ou la serpillière?

Bref, je passais beaucoup de temps à réorganiser mon agenda avec des tâches stupides de 5 minutes, ce qui m’a très vite lassé.

 

C’est pourquoi je suis passée à la To-Do List! Ahhhh, la to-do-list… un bloc note, ou même une application iPhone et voici listées l’ensemble de nos tâches à accomplir. Et ce qu’il y a de bien, c’est que c’est sans contrainte de temps. Adieu le planning à la minute près! On est Free as a bird, on gère notre temps dans la journée comme on veut et chaque fois qu’on a terminé une tâche, on la raye et c’est le meilleur moment de la journée.  L’idée c’est qu’à la fin de la journée, toutes nos tâches listées soient rayées mais si c’est pas le cas, c’est pas grave! On refait une to-do-list pour le lendemain sur laquelle on reporte les tâches non accomplies, on en rajoute d’autres et c’est parti!

Oui mais… du coup le challenge pour moi devient de rayer le plus vite possible un max de tâches. Alors adieu les pauses, le déjeuner, ce sera sur le pouce devant mon clavier, et je finis la journée de boulot sur les rotules. Faut que je rappelle Maman parce que je ne voulais pas que ça me fasse perdre du temps ce matin et que vu qu’elle m’a laissé 3 messages – que je n’ai pas écoutés, ça semble urgent.

 

Alors on pomodore.

Du coup, il me fallait absolument trouver une organisation qui me permette de bosser sérieusement, de chez moi, sans penser à nettoyer ma salle de bain, avec des actions organisées, mais tout en me ménageant et en me préservant des moments de pause.

Et c’est là que je suis tombée amoureuse de la technique Pomodoro. Avec un timer, on maîtrise la glandouille, on s’octroie des raids dans le frigo, on gère son temps, on déculpabilise. Respirez.

En fait, le Pomodoro, qui veut dire « tomate » en italien, c’est un minuteur de cuisine, vous voyez de quoi je parle? Et bien c’est en utilsant son minuteur en forme de tomate pour sa méthode de gestion du temps que Francesco Cirillo a eu l’idée de la baptiser Pomodoro Technique.

Je vous le fais en rapide, pour ceux qui ne connaissent pas Pomodoro, le principe de base est le suivant et se déroule en 5 étapes :

  1. Définissez une tâche à accomplir
  2. Mettre le minuteur sur 25 minutes
  3. Travaillez sur la tâche jusqu’à ce que le minuteur sonne
  4. Faites une pause de 5 minutes
  5. Tous les 4 Pomodoros (période de 25 minutes), faites une pause plus longue.

Du coup c’est merveilleux. Je bosse, je pause, adieu la procrastination, tout est sous contrôle. Pomodoro Technique utilise aussi un système de To-Do List, que l’on remplit de manière exhaustive donc on ne peut absolument rien oublier. Les 5 minutes de pause vous semblent trop longues? Dites-vous que ça vous permet d’être plus efficace par la suite, et si vous ne savez pas quoi faire, faites comme moi, des abdos! ( la vidéo viendra plus tard). Si vous trouvez que c’est trop court, arrêtez la clope, je vous assure que ça vous semblera plus raisonnable.

 

Lvir au rouge : plus jamais!

Terminé les coups de stress, la mine fatiguée, la culpabilité de ne pas pouvoir tout faire. J’allie mon agenda pour la macro-gestion de mon planning et mes rendez-vous, à ma to-do list préparée chaque matin et je travaille efficacement grâce à la Technique Pomodoro! Oui enfin, que le matin… non parce que après j’ai des courbatures à force de faire des abdos…

A propos
Elvire Brugne Avec plus de 10 ans d'expérience dans le digital, je mets en place des stratégies sur les réseaux sociaux qui fonctionnent !
Laissez un commentaire !
  1. 1

    Sophie

    Bien résumé, les contraintes et les joies du travail à domicile ! Quant à moi, çà fait tellement longtemps que je travaille chez moi que je n’ose plus compter les années… On peut rajouter une
    difficulté : ne pas être dérangé à tout bout de champ… Et par conséquent faire comprendre à son entourage qu’on fonctionne en quelque sorte l’inverse de tout le monde : quand on est à la maison,
    c’est qu’on bosse. Quand on est dehors, c’est qu’on se repose !
    A part çà, il y a un excellent moyen d’éviter la procrastination : être tellement débordée de boulot qu’il n’y a pas d’autre issue que d’enfiler les tâches sans la moindre pause ! Heureusement pour
    la santé, de temps à autre, il y a des jours calmes : tenez, la preuve, c’est que je passe par chez vous aujourd’hui lors de ma pause !
    Bien à vous

    Répondre
    1. 1

      Lvir

      Haha bien vu Sophie et ravie que vous ayez eu le temps de faire une pause chez moi!
      C’est vrai que c’est parfois difficile de ne pas être dérangé chez soi ou interrompu. Mais il faut mettre des règles en place et ça règle le problème facilement.

      Répondre

Laisser un commentaire