Je viens de découvrir Google Scholar

 

 

Gogle-Scholar-copie-1.PNG

 

Visiblement une très grande nouveauté  de Google  en France car tous les articles à ce sujet sont tirés de revues américaines ou anglophones, Google a lancé donc Google Scholar sur notre territoire.

 

Google Scholar est un moteur qui permet d’effectuer toute recherche dans des thèses, doctorats et autres documents tirés des recherches universitaires.

 

Le programme lien vers bibliothèques : Ce nouveau moteur a demandé le concours des bibliothèques universitaires qui ont mis a disposition leurs documents et en échange, Google a mis en place un système de lien permettant à tout étudiant accédant à Google Scholar depuis son établissement de trouver des liens vers les documents de sa bibliothèque, d’en voir le contenu etc.

 

La contrepartie est que si l’on en fait pas partie d’une bibliothèque, peu de documents seront accessibles gratuitement, car en effet le but est de pouvoir accéder à l’ensemble des documents de recherche universitaire moyennant finance, ce qui explique clairement pourquoi Google Scholar est en marge du moteur classique Google.

 

J’ai donc essayé de faire une recherche par auteur pour voir ce que cela donne concrètement :

 

recherche

 

 

Les résultats me proposent énormément de citations, dont on ne sait que faire puisqu’elles proviennent d’articles qui ne sont pas disponibles en ligne. Pour éviter les citations, on peut choisir de trier par par résumé uniquement et puis par date également. J’y ai trouvé quand même des extraits de livres ou des livres complet avec la mention [pdf] à partir de nomdelabibliothèque , qui indique la provenant cu document et permet d’accéder à tout ou partie du document.

 

Ce qui est étonnant, c’est la petite baseline située sous le champ de recherche, en vert : « Sur les épaules d’un géant »

Pourquoi cette phrase? Google y répond en toute modéstie : « Ce slogan vise à reconnaître que la plupart des travaux de recherche universitaires reposent sur ce que d’autres ont déjà construit ou découvert. Il s’inspire de la fameuse citation d’Isaac Newton : « Si j’ai vu plus loin, c’est que j’étais assis sur des épaules de géants ».

Je reste en veille sur ce sujet car pour l’instant je n’ai toujours rien trouvé dans la presse francophone. Si vous avez des infos, je prends!